meta http-equiv="content-type" content="application/xhtml+xml; charset=UTF-8" Content-Type text/html; charset=UTF-8 Web Net Museum - Pierre Restany

||||||||||||||||||||||||||||||

Fred Forest - Retrospective
Art sociologique - Esthétique de la communication
Exposition Art génératif - Novembre 2000
Exposition Biennale 3000 - Sao Paulo - 2006

PRESENTATION
EXPOSITIONS
REFLEXION
COLLOQUES
ACTUALITES
CONTACT

Reflexions

> Annick Bureaud, Interview avec Fred Forest. réalisée le lundi 22 décembre 2008 à Paris

> Louis-José Lestocart : Entendre l’esthetique dans ses complexités

> Mario Costa
> Pierre Lévy et Philippe Breton
> Pierre Lévy - Séoul
> Pierre Restany/Fred Forest un compagnonnage de trente ans
> Pierre Lévy: Pour un modèle scientifique des communautés virtuelles (Ce texte est dedicacé à Fred Forest par Pierre Levy - Format PDF)
> " L'art contemporain est-il contemporain ? " Fred Forest, 2004

VINGT TROIS TEXTES DE PIERRE RESTANY SUR FRED FOREST
1. 1974- UN VIDEO RITRATTO ALL'ASTA PAR PIERRE RESTANY

2. 1974- RESTANY DÎNE A LA COUPOLE
VIDEO PORTRAIT D'UN CRITIQUE D'ART par Pierre Restany
 

3. 1974- ART ET COMMUNICATION PAR PIERRE RESTANY

4. 1975- ART SOCIOLOGIQUE ET LE COLLECTIF d'ART SOCIOLOGIQUE PAR PIERRE RESTANY

5. 1975-LA PRESENCE DE L'ABSENCE PAR PIERRE RESTANY

6. 1975- UNE CAMPAGNE PROPHYLACTIQUE A TROIS PAR PIERRE RESTANY
7. 1977- PARIGI : SEIMILACINQUECENTO FRANCHI PER UN READY-MADE COLLECTF INVOLONTAIRE PAR PIERRE RESTANY
8. 1978- BIENNALE DE VENISE PIERRE RESTANY COMMISSAIRE
9. 1977- CERTIFICAT D'AUTHENTICITE DELIVRE PAR PIERRE RESTANY
10. 1978- DU M2 ARTISTIQUE AU TERRITOIRE PAR PIERRE RESTANY
11. 1980- FRED FOREST, AVENTURIER, POETE, ARTISTE DE LA SOCIO VIDEO PAR PIERRE RESTANY
12. 1982- BOURSE DE L'IMAGINAIRE ESSENCE DU MONDE PAR PIERRE RESTANY
13.1983- LA CONFERENCE DE BABEL
14. 1991- LA BIBLE ELECTRONIQUE, LA BIBLE DES TEMPS MODERNES PAR PIERRE RESTANY
15. 1991- PROCLAMATION SUR LA TELEVISION UTOPIQUE DE FRED FOREST PAR PIERRE RESTANY
16. 1995- DE YVES KLEIN A… FRED FOREST. LE CHANT DU MONDE, OU (ET) LE CHAMP DU MONDE ! PAR PIERRE RESTANY
17. 1995- DE L'ART SOCIOLOGIQUE A L'ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION, UN HUMANISME DE MASSE PAR PIERRE RESTANY
18. 1997- UN PHENOMENE AIGU DE CONSCIENCE PAR PIERRE RESTANY
19. 1999-CERTIFICAT D'AUTHENTICITE DE PIERRE RESTANY
20. 1999- CORRESPONDANCE DE PIERRE RESTANY A FRED FOREST
21. 1999- LE CENTRE DU MONDE DE FRED FOREST PAR PIERRE RESTANY

22. 2000- LE GRAND NAIF DE L'INTERNET PAR PIERRE RESTANY

23. 2002/2003- LES DERNIERS E-MAILS

 

16.

DE YVES KLEIN A… FRED FOREST. LE CHANT DU MONDE, OU (ET) LE CHAMP DU MONDE ! PAR PIERRE RESTANY

Préface de Pierre Restany pour l'exposition Fred Forest, " Le champ du monde ", Galerie Z Editions Nice, Nice 17 février au 19 mars 1995

 

Fred Forest, aventurier, poète, artiste, de la socio-vidéo, des mass media, du cyberespace et des supports numériques. On a l'habitude de penser aux autres à travers les grilles commodes de l'entendement catégorique. Fred Forest n'échappe pas à la règle. Ce théoricien praticien de l'art sociologique, co-fondateur de l'esthétique de la communication est un artiste multimédia dont le travail s'est exercé sur différents supports, dans la parfaite logique de sa méthode et dans la perspective directe de sa démarche qui est une investigation sur le champ global de la communication.

Si l'on s'en tient à son utilisation de la vidéo en tant qu'agent de langage, force nous est de reconnaître que les activités de Fred Forest en ce domaine, depuis 1968, sont considérables et le placent au tout premier rang des artistes vidéos français comme pionnier. Il est en tout cas le premier Français à avoir pressenti la logique et la cohérence interne du médium et d'avoir franchi le pas qui sépare la nostalgie de la prise de vue esthétique ou esthétisante de l'ouverture du langage des mass media, la prise directe sur l'information conçue comme un tout, comme la matière première d'une possible expressivité individuelle. Il a échappé à l'écueil technique qui l'aurait voué à une recherche para scientifique totalement désincarnée. Il a donné une vie, une sensibilité, une saveur poétique aux dispositifs multimédias. Cet apport personnel se traduit par une abondante production artistique où l'humain est privilégié à tous les stades de la communication. J'en sais quelque chose, pour avoir collaboré avec lui à plusieurs reprises. Ce sens de l'humain chez Fred Forest, au-delà des bonheurs de l'intuition c'est un supplément d'âme qui passe dans le son et l'image.

C'est de la poésie encore !

Au sein des technologies galopantes, au moment où le processus technique atteint des zones d'immatérialité fascinantes, mais aussi combien dangereuses pour un équilibre de la conscience, alors il est indispensable que l'homme reste au cœur de toute cette évolution et de toute la science en général. L'humanisme de masse de Fred Forest nous permet ce grand espoir.

Yves Klein avait prévu la grande aventure de l'immatériel et s'était lui-même aventuré dans le vide. Le vide d'Yves Klein est le vide d'une vérité alchimique qui elle aussi est un peu plus vraie que nature. Au cœur du vide, de ce vide plein, qui est celui du cosmos et de l'espace intersidéral, celui de la fondation de l'univers, dans ce vide, avait coutume de dire Yves Klein, " il y a un feu qui brille et un feu qui brûle". Cette métaphore pourrait s'appliquer aussi au grand aventurier de la communication, il y a un feu qui brille, c'est celui du temps présent de l'intervention et il y a un feu qui brûle, c'est celui de l'oubli. Je fonde personnellement un grand espoir dans la démarche de Fred Forest dans la mesure où je pense que la seconde phase de son travail et de sa pensée réfléchie, son esthétique de la communication, débouche sur un humanisme de masse fondamental, qui est la clé intégrale de notre propre salut terrestre et cosmique.

Pierre Restany,

Nice, février 1995


Pierre Restany et Mimo Rotella (performance) séminaire Fred Forest MAMAC (Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain Nice) Nice, 19 mai 1995

^


Présentation | Exposition | Réflexion | Actualités | Contact

Copyrights Fred Forest